Fêtes de fin d’année : les stations de ski se préparent à la fin du confinement

Pour les acteurs du tourisme, le reconfinement arrive comme un coup de massue, alors même que le secteur redémarrait à peine. Les plus touchés pour cette fin d’année sont les acteurs des stations de ski. Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, les sports d’hiver représentent la grande attraction. C’est l’occasion pour les promoteurs de finir l’année en beauté. Alors, ils sont nombreux à se préparer à une ouverture dès la fin du confinement afin d’accueillir les vacanciers de l’hiver. 

Des promoteurs qui attendent la fin du confinement avec impatience

En tout, ce sont 350 stations de ski qui sont réparties sur tout le territoire français. Pour Jean-Marc Silva, le directeur de France Montagnes, en charge de la vulgarisation des montagnes françaises, la plupart des acteurs du secteur sont en pleine préparation. Il explique que : « On se prépare et on est prêt pour l’ouverture, mais ça ne dépend pas de nous. Tout ce qui dépend de nous est fait : la préparation des pistes, le protocole sanitaire. »

Si certaines ont l’habitude d’ouvrir dans la première quinzaine de décembre, d’autres attendent généralement la Noël pour accueillir les vacanciers de l’hiver. Quoi qu’il en soit, le lancement de la saison est vivement attendu de tous, en raison de l’enjeu économique. La plupart d’entre eux avaient été amputés de la saison dernière avec le début de la pandémie de Covid-19 et le premier confinement qui a démarré le 16 mars. L’impact économique de cet arrêt prématuré a été important. 

Des enjeux économiques très lourds

Des estimations, faites à l’occasion des Assises de la relance de la montagne ont révélé des pertes d’exploitation de près de 800 millions d’euros uniquement dans les départements de Haute-Savoie et Savoie. Rien que pour la nuitée, les pertes sont estimées à 10 millions d’euros. 

Selon Domaines Skiables de France (DSF), le nombre de journées-skieurs perdues est estimé à 6 millions, ce qui représente une perte de chiffre d’affaires d’environ 15 %. Jean-Marc Silva estime que le manque à gagner de l’ensemble de la filière est estimé entre 1,5 et 1,8 milliard d’euros. 

Les acteurs de la filière montagne se mobilisent

L’objectif de toute la filière montagne est de maintenir l’activité hivernale. Pour cela, tous les acteurs, professionnels comme élus, doivent se conformer aux contraintes de la crise sanitaire. Ainsi, ils sont nombreux à œuvrer pour mettre en place des conditions sanitaires strictes afin d’accueillir les vacanciers, qu’il s’agisse des écoles de ski, des domaines skiables, des offices de tourisme, des commerces et locations de matériel, des restaurants et des bars. 

Le président de l’association nationale des maires de stations de montagne et de France Montagne, Jean-Luc Bloch, explique que : « Avec le préfet de Savoie, coordinateur national pour le protocole sanitaire en montagne, nous avons travaillé sur tous les plans avec tous les acteurs ». Il ajoute : « À présent, nous sommes dépendants de l’évolution de la situation sanitaire. Nous espérons que le confinement portera ses fruits ». 

Selon lui, les acteurs de la filière montagne ne doivent pas céder à la panique. Grâce aux singularités du ski, la distanciation sociale se fera de manière naturelle étant donné que la pratique du sport se fait en plein air. La vigilance sera plus accrue dans les espaces clos. 

Des protocoles anti-Covid très stricts dans les stations de ski

L’association qui réunit les principaux acteurs du tourisme, France Montagnes, a détaillé le protocole anti-Covid pour les vacances d’hiver sur les réseaux sociaux et sur son site. À l’instar des autres sports d’hiver, le port du masque ne sera pas obligatoire pour la pratique du ski. Par contre dans de nombreux autres cas, il le sera. « Quand les skieurs arriveront en bas des pistes, le port du masque sera obligatoire comme cela se fait partout dans les transports », précise Jean-Luc Bloch. De même, le masque sera obligatoire dans les remontées mécaniques et les files d’attente. Pour les cours de sport, les élèves et les moniteurs devront porter le masque.

Tourisme d’affaires : quel est l’état des lieux en ce temps de crise ?

Rien ne va plus pour le tourisme d’affaires, alors même que le tourisme d’agrément a pu repris des couleurs pendant l’été. Voilà qui contraste fortement avec les tendances du secteur en début d’année, qui respectait le cycle naturel de ce secteur. Avec un bon démarrage en janvier, le secteur connaît habituellement un pic aux mois d’avril et de mai. Malheureusement, la pandémie de coronavirus qui s’est déclaré à partir de mars a été un énorme frein à cet élan. Alors que le marasme économique semble continuer de plus belle, les acteurs ont décidé de réagir. Voici l’état des lieux !

Continuer la lecture « Tourisme d’affaires : quel est l’état des lieux en ce temps de crise ? »

Randonnée, trekking, trail, marche nordique : zoom sur les activités pédestres les plus populaires

Le départ en vacances rime le plus souvent avec activités et loisirs. Parmi les plus populaires figurent la randonnée, le trekking, le trail ou encore la marche. S’il y a une chose que ces loisirs ont en commun, c’est le fait d’être des activités pédestres. Au-delà de leur similitude, ils ont également leurs particularités. Quelles sont-elles concrètement ? 

Continuer la lecture « Randonnée, trekking, trail, marche nordique : zoom sur les activités pédestres les plus populaires »

Tourisme : à la découverte du Haut-Doubs et de ces joyaux naturels

Si vous aimez la nature et les montagnes, vous apprécierez à coup sûr un séjour dans le Haut-Doubs. Cette région montagneuse du département du Doubs est nichée au cœur du massif de jura. À quelques kilomètres de la frontière suisse, elle regorge d’attractions pour les vacanciers en quête d’authenticité et d’évasion. S’il y a bien une raison pour laquelle le Haut-Doubs est une véritable attraction touristique, c’est bien la richesse de son paysage. Cet écrin de nature regorge de sites naturels devenus des incontournables pour n’importe quel touriste.

Continuer la lecture « Tourisme : à la découverte du Haut-Doubs et de ces joyaux naturels »

Top 5 des hébergements écologiques pour des vacances au naturel

En termes d’impact écologique, une nuit d’hôtel équivaut en moyenne à 6,9 kilos de CO² dans l’atmosphère et à peu près 178 litres d’eau gaspillée. Imaginez-vous donc ce que coûte un séjour de 7 nuits à la planète. Face à des chiffres aussi alarmants, le concept d’hôtel écologique prend tout son sens. Voilà pourquoi séjourner dans un hébergement écologique est devenu aussi tendance. Si le concept vous séduit, voici notre top 5 des hébergements écologiques pour des vacances au naturel. 

Continuer la lecture « Top 5 des hébergements écologiques pour des vacances au naturel »

Ecohôtel ou écolodge : de quoi s’agit-il concrètement ?

Avec la montée en puissance des questions écologiques et de développement durable, ce sont tous les secteurs d’activité qui sont impliquées. Le tourisme et l’hôtellerie n’y font pas exception et depuis quelques années, un nouveau concept a vu le jour : l’écohôtel. Egalement connu sous le nom d’écolodge, cet hébergement de tourisme se veut respectueux de l’environnement. Dans la pratique, le concept n’est pas tout à fait simple à appréhender. Alors, écohôtel ou écolodge, de quoi s’agit-il concrètement ? 

Continuer la lecture « Ecohôtel ou écolodge : de quoi s’agit-il concrètement ? »

Séjourner dans un gîte : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Au titre des hébergements de tourisme les plus prisés pour leur côté hors-norme, le gîte figure en bonne place. L’engouement pour le tourisme de campagne a fait grimper sa cote de popularité, au point de donner envie à plus d’un de se lancer à l’aventure. Cependant, avant de se lancer à l’aventure, il convient de connaître suffisamment toutes les options que vous offre ce type de logement de tourisme. Voici donc tout ce qu’il y a à savoir avant de séjourner dans un gîte. 

À quoi ressemble un gîte ? 

Pour des vacances à la campagne, à la montagne ou à la mer, le gîte est probablement l’hébergement qui vous sera le plus proposé. La raison est qu’un gîte est un hébergement de tourisme traditionnel, généralement installé à la campagne, à la montagne ou à la mer. 

En tant qu’hébergement de tourisme, le gîte est destiné à accueillir en milieu rural les vacanciers pour une courte durée. Cela peut aller d’un week-end à quelques jours et dans certains cas, plusieurs semaines. Se classant dans la catégorie des meublés de tourisme, le gîte est un hébergement meublé et équipé pour offrir un minimum de confort. 

En outre, le gîte est généralement installé à proximité d’un ou plusieurs sites touristiques. Il est considéré de ce fait comme un refuge lorsqu’il est installé à proximité d’une station de ski ou dans une zone montagneuse. En plus de l’hébergement, ce logement peut, dans une certaine mesure, proposer de la restauration. 

Il s’agit de l’une des premières solutions d’hébergements venues en réponse à la hausse du tourisme rural. C’est la raison pour laquelle le gîte est le plus souvent assimilé à de vieilles bâtisses en matériaux naturels (bois, pierre, brique, etc.). C’est justement ce côté rural, presque rustique qui séduit. 

Toutefois, la conception du gîte a bien évolué depuis et aujourd’hui, il n’est pas rare que des gîtes soient installés dans des bâtisses modernes. Cela tient au fait qu’avec le temps, la typologie des gîtes a bien évolué. On est passé des gîtes ruraux traditionnels à d’autres formes de gîtes pour le moins originaux.

Quels sont les différents types de gîtes ? 

Depuis le gîte rural, ce type d’hébergement a considérablement évolué, se regroupant par catégorie. Que faut-il donc savoir des différents types de gîtes existants ? 

Le gîte selon la localisation

En fonction de la localisation, on recense deux types de gîtes : celui rural et celui gîte urbain. Le gîte en milieu rural est le premier à avoir démocratisé ce type d’hébergement, généralement installé dans une bâtisse ancienne. A contrario, le gîte urbain, plus récent est un hébergement de tourisme qui reprend tous les codes d’un gîte à la seule différente qu’il est installé en milieu urbain, dans une bâtisse moderne (maison ou appartement). 

Le gîte selon la destination

Avec le temps, l’usage du gîte s’est considérablement diversifié, ce qui a fait naître plusieurs catégories d’hébergement qui s’adaptent aux besoins des clients. C’est ainsi qu’il existe :

  • le gîte équestre installé à proximité d’un centre équestre ;
  • le gîte communal installé dans un bâtiment communal réaffecté à cet usage ;
  • le gîte de groupes destiné à accueillir des groupes de personnes ;
  • le gîte d’étape installé à des points stratégiques de circuits et destiné à accueillir les randonneurs, les pèlerins, les cyclistes, etc. ;
  • le gîte d’enfants spécialement aménagé pour accueillir des enfants, etc. 

Le gîte selon le concept

Actuellement, le concept le plus popularisé reste l’écogîte. Cet hébergement de tourisme se veut respectueux des principes de l’écotourisme. C’est un concept qui s’inscrit dans le développement dural et se caractérise par un gîte écologique, respectueux de l’environnement (préservation de la faune et de la flore, de l’économie locale, limitation de l’impact environnemental des déchets, maîtrise de la consommation énergétique, etc.). 

À cela s’ajoutent d’autres concepts tout aussi intéressants comme le village de gîtes, qui n’est autre qu’une communauté uniquement formée de gîtes. De plus en plus, on propose aussi la ferme de séjour. 

Quels sont les hébergements de tourisme communautaire à tester absolument ?

Partir en vacances en groupe, quelle palpitante aventure ! Encore faut-il que vous puissiez assurer toute la logistique autour. En la matière, l’hébergement est l’un des défis les plus importants, puisque vous devez trouver un endroit capable d’accueillir votre groupe tout en restant dans l’esprit des vacances communautaires que vous vous êtes forgé. Découvrez des hébergements de tourisme communautaires à tester absolument.

Continuer la lecture « Quels sont les hébergements de tourisme communautaire à tester absolument ? »

Logement B&B : 7 raisons de le préférer à un hôtel

De moins en moins, l’hôtel résiste aux nouvelles alternatives de logements. La dernière en date reste le logement B&B qui, semble-t-il à tout pour plaire. Face à lui, la chambre d’hôtel classique ne ferait pas le poids. Pour profiter pleinement de vos vacances, les atouts d’un logement B&B pourraient davantage vous séduire. Découvrez 7 raisons de préférer un logement B&B à un hôtel.

Continuer la lecture « Logement B&B : 7 raisons de le préférer à un hôtel »

Hôtellerie : comment se fait la classification par étoiles ?

Les étoiles d’un hôtel en disent long sur la qualité du service et des installations de l’hôtel. Ce qu’il faut comprendre à propos de la classification par étoile des hôtels, c’est qu’il existe des notations informelles et formelles. Tout hôtel peut se considérer comme un établissement 1, 3 ou 5 étoiles en ayant recouru à l’un ou l’autre de ces systèmes de notation. À moins de connaître le système utilisé, il est difficile de démêler le vrai du faux. Voilà pourquoi il est important de connaître les critères de notation officielle.

Continuer la lecture « Hôtellerie : comment se fait la classification par étoiles ? »